Les ITWs de Nikkko: So Potterhead




Bonjour à toutes et tous, aujourd’hui nos nouveaux partenaires du magazine SoPotterhead répondront à mes questions.

Nikkkolas : « Pouvez-vous chacune et chacun d’entre vous, vous présenter ainsi que vos rôles au sein du magazine ?
Aliya : Alors nous sommes 9 à rédiger le magazine à tous les numéros depuis sa création.
Je m'occupe du fil rouge du magazine. Chaque été, je propose à l'avance plusieurs noms de personnages dont nous nous occuperons lors de l'année à venir. Je les choisis avec l’équipe. J'ai la tâche aussi de gérer les différentes parties de création et de motiver les troupes. Je gère la rédaction de la rubrique "Parfait petit sorcier" où je fais le lien avec la religion Wicca , et la rédaction "Zoom sur" où je propose des critiques de films de l'acteur clé du magazine.
Mary, moi et Gothycat sommes les illustratrices du magazine. Nous nous relayons au gré de nos envies. Mary s’occupe de la mise en page du magazine depuis juillet 2016 alors que je reprenais mes études. C’est un sujet qui la passionne et j’étais très heureuse de lui laisser les rennes afin qu’elle se perfectionne dans ce domaine.
Elea et Tina gèrent les conseils lecture en choisissant les fanfictions à lire, en donnant leurs raisons.
Johanna s'amuse à créer des jeux pour la "Minute détente". Mary choisit un animal fantastique et nous en explique ses mythes. Toutes les quatre relisent chacun des articles et les corrigent.
Angélina s’occupe de la biographie des personnages choisis. Elle met en valeur les principaux traits de leur personnalité avec un oeil critique ainsi que les grandes lignes de leur vie.
Aurore vit à Londres et est notre reporter pour les évènements, expositions et nouveautés sur place.
Thibault a géré pendant longtemps la rubrique des musiques de l’imaginaire. Il nous a fait découvrir des groupes. Aujourd'hui, il consacre son temps à d’autres activités comme son groupe de musique métal : PERL.
Floriane tient un blog HP sur Internet et crée régulièrement des objets “goodies” HP qu’elle fait elle-même. Donc pour le magazine, en rapport avec le personnage choisi, elle crée des guides pratiques détaillant comment les fabriquer nous-même.
Dans notre groupe, des membres nous soutiennent, relisent le magazine, donnent leurs avis sur nos activités, les partenariats, etc. Nous sommes 17. »

Nikkkolas : « Quand et de quelle façon avez-vous fondé votre magazine ?
Aliya : Le premier numéro est sorti le 21 septembre 2014. Mais avant, il y a toute une histoire évidemment ! Mary, Angy et moi, Aliya, avions participé à une première aventure We are Hogwarts qui s’est soldé par un échec au bout de 4 mois à cause de difficultés de communication dans le groupe. Quelques mois plus tard, nous avions envie de retenter l’expérience mais différemment, en prenant notre temps pour commencer, pour le démarrer et pour le créer par la suite. Nous avons appelé les différents membres qui constituent notre groupe encore aujourd’hui pour savoir si cela les intéressait et ce qu’ils voyaient pour le futur.

Cette aventure a réellement commencé en mars/avril 2014. Nous avons passé 3 mois à définir ce que nous voulions y voir à l’intérieur, à créer son logo, sa charte graphique. Les 3 mois suivants ont servi à créer ce premier numéro et à en parler sur internet afin que les Potterheads l’attendent !

Aujourd’hui, il a quelque peu changé. Certaines rubriques ont disparu, faute d'intérêt et de contenu réellement intéressant et constructif pour les fans, ou de doublon par d’autres sites ou blogs. Mais le but a toujours été le même : partager autour d’une même passion, mettre en avant les créations des passionnés par la saga et enfin de réunir sur “papier” ces informations. »

Nikkkolas : « Combien de temps vous faut-il pour réaliser un numéro ?
Aliya : Il nous faut 3 mois pour les créer concrètement. Le découpage des trois mois se fait comme ceci approximativement : 1 mois pour écrire son article, 1 mois pour tout relire et 1 mois pour le mettre en page. Mais comme dit plus haut, nous choisissons les personnages clés des numéros pour nous y prendre à l’avance. Lire des fanfictions, regarder des films, les choisir, fabriquer les objets... Tout ceci prend du temps.
Et évidemment, si nous réussissons à obtenir ou organiser des interviews intéressantes, nous faisons tout pour qu’elles apparaissent dans le prochain numéro. Les illustrations sont créées aussi en général pendant la période de correction. »

Nikkkolas : « De quelle façon composé vous votre magazine ?
Aliya : Chacun s’occupe de la partie qui lui a été attribuée et le met sur un fichier où tout le monde peut le voir. Ensuite, nos correctrices expertes corrigent les articles avant une date butoir pour que la personne en charge de mettre en forme le magazine puisse travailler dans des délais raisonnables. Une personne, et plus généralement Aliya, va dessiner plusieurs idées de couverture et nous propose de choisir celle que nous préférons. Souvent cela se joue sur les couleurs utilisées. Ensuite, il paraît en ligne ! »

Nikkkolas : « Avez-vous une ligne éditoriale précise ?
Aliya : Nous souhaitons mettre en avant la communauté Potterhead qui continue à faire vivre notre passion. En effet, les livres sont sortis depuis 20 ans maintenant et les films depuis plus de 10 ans, mis à part les « spin-offs » des Animaux Fantastiques. »

Nikkkolas: « Quelle est la cadence de publication de vos numéros et combien en avez-vous publié depuis vos débuts ?
Aliya : Nous publions 4 magazines par an à chaque solstice de l’année soit le 21 mars, 21 juin, 21 septembre et 21 décembre. Nous avons aussi quelques Hors-série, lorsque le festival ou la convention a été tellement riche en informations, qu’écrire un simple article semble trop peu.
Nous avons 13 numéros et un hors-série au total. Nous avons deux hors-série qui vont sortir prochainement. Notre prochain numéro sortira quant à lui le 21 mars, nous sommes en train d’écrire ses articles. »

Nikkkolas : « Avez-vous des objectifs, souhaits ou autres à court ou long terme au sein de SoPotterhead ?
Aliya : Oui tout à fait. Objectif à court terme : que notre magazine soit de plus en plus lu ! Plus sérieusement, nous souhaiterions qu’un community manager rejoigne nos rangs afin de nous aider avec toute la partie réseaux sociaux et écrire des newsletters via notre site internet. Notre priorité a toujours été le contenu du magazine, donc notre visibilité sur la toile n’est pas aussi développée que ce nous souhaiterions.

À moyen et long terme, nous souhaitons créer notre festival So Potterhead afin de réunir les associations existantes et les Potterheads afin qu’elles aient un peu plus de visibilité et de créer du lien entre eux. Des activités seront organisées, des conférences, des rencontres, etc. Nous envisageons de participer à la Japan Expo 2018 afin de créer une première version de notre rêve. »

Nikkkolas : « Combien de lecteurs comptabilisés vous pour chaque numéro environ ?
Aliya : Pour chacun des numéros, nous comptabilisons en moyenne 3500 lecteurs de partout dans le monde ! Issuu nous fait une cartographie de nos lecteurs : en France surtout (Guyane et Corse) et les USA ! »

Nikkkolas : « Une édition papier par trimestre ou par an récapitulant plusieurs articles “populaires” serait-elle envisageable ?
Aliya : Une édition papier telle que les magazines existent non. Financièrement, cela serait trop coûteux et au niveau des collaborations mises en places, cela irait à l’inverse de nos promesses.
Par contre, une version récapitulant, par an, nos articles est tout à fait envisageable. Nous avons imaginé : une version papier qui serait en vente sur notre site web et en convention/festival ; des versions par thème : un magazine regroupant les conseils de lectures, les critiques de cinéma... De cette façon, nous vendrons à 300% le fruit de notre travail. »

Nikkkolas : « Pour finir vous pouvez si vous le souhaitez écrire une ou plusieurs phrase sur un sujet que je n’aurais pas abordé ou si vous avez un message à passer allez-y:
Aliya : Nous avons récemment donné une conférence et animé un quizz Harry Potter à la Cité des Sciences. Cela a été une expérience très riche et intéressante à préparer, à réaliser. Nous allons très certainement recommencer l’expérience. J'espère y voir/revoir de nombreux Potterheads.

Nous alimentons régulièrement notre chaîne Youtube où nous postons les entrevues que nous organisons, menons. Cela complète notre travail d’écriture. Notre site web regroupe toute ces informations et regroupe toutes nos activités en lien avec le magazine »

Merci à Aliya pour avoir pris le temps de répondre à mes questions.

Nikkkolas
le 20 Janvier 2018