Les ITWs de Nikkko: Les Dragonflies d’Agen Quidditch

 
 
Aujourd’hui pour mon interview j’ai dû quitter le salon du 12 square Grimmaurd pour me rendre sur les terrains d’entraînement d’Armandie à Agen afin d’interviewer l’équipe des Dragonflies d’Agen.
 

Nikkkolas : « Afin d’entamer cette interview pouvez-vous chacune et chacun vous présenter ainsi que le poste que vous avez dans l’équipe ?
Émilie : Je m’appelle Émilie, j’ai 17 ans, j’habite à Agen et je suis poursuiveuse.
Elsa : Je suis Elsa, la capitaine de l’équipe, c’est moi qui l’ai créée de base et je joue poursuiveuse aussi batteuse et…je joue tout (rires). Sinon j’ai 17 ans et je suis vice-précidente de l’association.
Manon : Moi c’est Manon, j’ai 22 ans, j’ai aidé Elsa à créér l’équipe. Je suis coatch et présidente de l’équipe, ça fait deux ans que je fais du quidditch, j’ai commencé à Bordeaux. »
Jean-Baptiste : Je m’appelle Jean-Baptiste, j’ai 17 ans, je vis à Agen. C’est Elsa qui m’a fait découvrir l’équipe de quidditch. Je suis dans l’équipe depuis sa création en tant que poursuiveur.
Ethan : Je m’appelle Ethan, c’est ma première fois, Émilie m’en a parlé donc je suis venu essayer aujourd’hui. »

Nikkkolas : « L’équipe existe depuis combien d’années et a été fondée par qui ?
Elsa : Elle existe depuis juin dernier et je l’ai fondée. »

Nikkkolas : « Combien de personnes sont dans votre équipe actuellement ?
Elsa : Nous sommes une quizaine.
Manon : Oui c’est ça, environ. »

Nikkkolas : « Avez-vous remporté des tournois ou compétitions ? Et si oui lesquels ?
Manon : Ah oui ! La première compétition qu’on a faite c’était un mois après la création de l’équipe, pour le tournoi du Grand Sud, on était mélangés avec Auch et nous avons terminé premier.
Ensuite on a participé à la coupe de France en remportant un match, ce qui est pas mal vu que nous étions en sous-effectif, on a fini avant dernier. Là on est en train de faire la Ligue et on est classés deuxième pour le moment. »

Nikkkolas : « Alors tout potterhead qui se respecte connaît bien évidement le Quidditch mais pas forcément le Quidditch Moldu, pouvez-vous brièvement expliquer en quoi cela consiste ainsi que quelques règles de base ?
Elsa : Alors, la première balle c’est le souaffle qui sert à marquer des buts. Chaque but dans les anneaux disposés de chaque côté du terrain apporte 10 points à l’équipe qui les marques, il n’y a qu’un souaffle sur le terrain.
Ensuite il y a 3 cognards, utilisé comme à la balle aux prisonniers pour éliminer les joueurs. Les joueurs doivent toujours être sur leurs balais mais s’ils sont touchés par les cognard, ils doivent retourner aux anneaux en lachant la balle qu’ils ont en mains, c’est une sorte de hors jeu, une fois les anneaux touchés ils peuvent revenir. Tomber du balais c’est comme être touché par un cognard.
Après il y a le vif d’or, c’est une balle particulière, c’est un arbitre habillé tout en jaune avec un short à la taille duquel est accrochée une chausette avec une balle de tennis. Il rentre sur le terrain à la 17ème minute. Quand le vif d’or est attrapé le jeu se termine et l’équipe qui l’attrape gagne 30 points. Parfois il peut y avoir une équipe à 100 et l’autre à 150 points, il est dans ce cas déconseillé de l’attraper pour l’équipe à 100 points car sinon le match serait perdu.
À côté de ça il y a différents postes avec les poursuiveurs au nombre de 3 qui portent un bandeau blanc et qui doivent marquer des buts avec le souaffle. Le gardien réalise presque la même chose sauf qu’il a un bandeau vert et des avantages dans sa zone.
Manon : C’est un peu le meneur de jeu étant plus en recul que les autres.
Elsa : Comme un goal volant.
Il y a aussi les batteurs avec un bandeau noir, ils utilisent les cognards comme à la balle aux prisonniers.
Pour finir on a l’attrapeur qui rentre à la 18ème minute et qui doit attraper le vif d’or.
Sur le terrain par équipes il y a 6 joueurs jusqu’à la 18ème minute puis 7 joueurs. Une équipe peut être composée de 21 joueurs…
Manon : Le mieux c’est d’effectuer des remplacements toutes les 2-3 minutes car c’est un sport très physique.
Elsa : Le Quidditch est un mélange entre Hand, le jeu de la balle aux prisonniers et du Rugby parce qu’on retrouve des plaquages qui ici se font à une main.
J’ai pas parlé de la mixité, c’est un jeu mixte donc il doit y avoir soit 3 filles et 4 garçons soit l’inverse sur le terrain ou des personnes Agenre qui sont acceptées au Quidditch ce qui n’est pas le cas de tous les sports. (règles de quidditch) »

Nikkkolas : « Quelle est la fréquence de vos entraînements ?
Manon : C’est tout les mercredis… Sauf cas de neige. (rires)
Elsa : On réfléchissait à en faire d’autres le Dimanche mais ce n’est pas pour cette saison. »

Nikkkolas : « Qui peut rejoindre une équipe de Quidditch comme la vôtre ?
Manon : Tout le monde sachant que là on fait aussi les juniors, pas beaucoup d’équipes le font mais vue que nous avons plusieurs enfants intéressés, il y a deux équipes une pour les moins de 16 ans et une autre pour les plus de 16 ans. »

Nikkkolas : « Savez-vous si des compétitions sont prochainement annoncées et si on pourra vous y retrouver ?
Manon : En ce moment il y a les ligues, il y a aussi pleins de matchs amicaux à découvrir sur notre page facebook. Et cet été il y aura l’accueil, peut-être ici ou à Bordeaux des équipes d’Espagne.
Elsa : On a aussi des tournois fantasy, c’est à dire que les équipes sont mélangés. Nous avons participés en Octobre à Paris à la Random’s Cup. »

Nikkkolas : « Je sais que les terrains d’entraînement sont très prisés par différents sports ici à Armandie, cela n’a donc pas été difficile pour vous de vous faire une place ?
Manon : (rires) On leurs laisses pas le choix enfaite, on est venue et puis voilà.
Elsa : On avait parlé avec des gens du service des sports de la mairie, qui nous avaient dit qu’on pouvait réserver des terrains, sauf qu’on n’a pas besoin d’un grand espace pour le moment et il y a toujours des terrains en libre-service donc on n’a jamais eu de problèmes pour trouver de la place.
Manon : La dernière fois on nous avait même laissé de la place. »

Nikkkolas : « Le Quidditch n’est pas un sport commun pour certains et encore moins un sport très connu, comment vos proches ainsi que vos amis ont donc accueilli le fait que vous fassiez du Quidditch, sport venant tout droit d’un univers fantastique ?
Manon : Il y en a qui sont super intéressés et d’autres qui se moquent.
Elsa : C’est jamais trop méchant en général.
Manon : Qu’ils se renseignent vraiment sur ce que c’est parce que au début il y a toujours « Ahah vous avez des balais mais comment vous faites pour voler… », mais après ils s’intéressent et se rendent compte que c’est technique. »

Nikkkolas : « Quels sont vos objectifs et/ou projets pour votre équipe ?
Elsa : Devenir la meilleure équipe du monde. (rires)
Manon : Déjà avoir une bonne place dans la ligue, pour le moment on tient. Et ensuite d’avoir une bonne place à la prochaine coupe de France.
Elsa : On voulait ne pas être derniers à la précédente, et on a réussi. (rires)
Manon : Tout le monde nous disait de ne pas la faire parce que nous n’étions peu nombreux mais nous avons quand même remporté un match. »

Nikkkolas : « Pour finir comme à chaque interview, vous pouvez si vous le souhaitez parler d’un sujet que je n’aurais pas abordé ou si vous avez un message à passer allez-y:
Manon : On recherche beaucoup de personnes.
Elsa : Il ne faut pas hésiter à venir essayer, la licence est payante mais la personne peut venir essayer plusieurs fois avant de la prendre. Ce qui est chouette avec le Quidditch c’est qu’il y a autant des personnes fans d’Harry Potter et moins de sport et autant des personnes qui viennent plus pour le côté plus physique.
Manon : Il y a même des personnes qui n’aiment pas Harry Potter et qui en font quand même. »

itwqa

Liens externes

Avant de terminer, les Dragonflies recherchent des sponsors afin de pouvoir investir dans du matériel, si vous avez des tuyaux contactez-les !
Je remercie les Dragonflies d’Agen pour cette interview ainsi que pour m’avoir fait découvrir leur sport !

Nikkkolas
le 10 Mars 2018

Laisser un commentaire

Fermer le menu