Pottermore en Bref: Les Fantômes

 

– Le texte ci-dessous est une reprise du texte « Ghost » publié sur Pottermore. Sa traduction est approximative et je me suis accordée une grande liberté dans sa rédaction. Je vous souhaite une bonne lecture et j’espère de belles découvertes ! Lyne –

 

Ils hantent le château depuis des siècles mais que savons-nous d’eux ? Les fantômes dans l’univers de Harry Potter sont des êtres transparents en trois dimensions, imprégnés du corps et de l’esprit d’un sorcier défunt, lui permettant de vivre dans le monde des mortels bien qu’il soit mort.

Contrairement aux sorciers, les moldus sont incapables de revenir sur Terre sous la forme fantomatique. Les sorciers et les sorcières les plus sages quant à eux se refusent cette alternative. La plupart des sorciers qui choisissent de devenir fantôme après leur décès sont souvent ceux qui ont des affaires non réglées qui les rattachent au monde matériel. Des affaires qui les empêchent de passer dans l’autre monde souvent à cause d’un sentiment de peur, de culpabilité ou de regret.

(La tête à moitié coupée de Nick Quasi-Sans-Tête serait-elle responsable de son retour parmi les vivants ?)

Mais que vaut une vie dans la peau ou plutôt dans l’enveloppe sans chair d’un fantôme ?

Vivre en tant que fantôme, c’est un peu vivre dans un monde factice. Un simulacre de la réalité, c’est-à-dire une réalité qui ressemble à la nôtre mais qui ne l’est pas. Ainsi, vivre dans cette bulle seulement semblable à la réalité limite leurs possibilités. Car en plus de ne plus pouvoir jouir d’un corps fait de chair et de sang, les fantômes restent bloquer intellectuellement au même stade qu’ils ont atteint de leur vivant. Il est donc impossible pour eux de continuer à nourrir leur esprit de nouvelles connaissances. Par ailleurs, les vieux ressentiments continuent toujours de vivre en eux (comme avoir un cou que partiellement coupé par exemple) et ne cessent de les tourmenter malgré le temps qui passe. Pouvez-vous vous imaginer ruminant le même sentiment de colère ou de peur ou de honte ou de regret pour l’éternité ?

Cela explique sûrement pourquoi les fantômes sont souvent de mauvaise compagnie. Et plus particulièrement quand vous, êtres vivants, vous vous intéressez de près à la sensation que cela procure de mourir. Imaginez la tête de ce bon vieux Sir Nicholas quand les premières années lui demandent : « Hey Nick ! Ça fait quoi de mourir ? Ça fait mal ? ». Vous avez peu de chances pour qu’il vous réponde avec un grand sourire.
Mais la plupart du temps, les sorciers et les sorcières qui ont fini par vouloir revenir sous la forme de fantôme avait une faible opinion de la vie et donc une mauvaise perception de la mort. Il est donc inutile de demander à un fantôme ce qu’il a ressenti au moment même où il a quitté le monde des vivants.

Comme dans l’imaginaire collectif, les fantômes de JK Rowling sont aussi capables de passer à travers les murs et les objets solides sans causer le moindre dommage. Nous pouvons néanmoins noter certaines perturbations lorsqu’ils viennent à traverser trois des quatre éléments : l’eau, l’air et le feu (qui produit des flammes bleues dès qu’un fantôme passe près d’un foyer de cheminée).
Un peu à la manière d’un détraqueur, la température est plus basse dès que vous vous trouvez à proximité d’un fantôme et si vous avez la malchance comme notre ami Harry Potter au cours de sa deuxième année d’être conviée à une assemblée de fantômes, prévoyez votre cape d’hiver pour ne pas finir congelé. Enfin, si par malheur vous vous faîtes traversés par un fantôme, vous ressentirez alors comme si vous veniez de passer sous une cascade d’eau glacée. Je peux vous assurer que c’est l’une des pires sensation au monde, parole de sorcière !

Tout comme il est impossible pour un moldu de devenir un fantôme, les sorciers sont aussi plus susceptible de ressentir leur présence. Ce que les moldus appellent activité paranormale ne se limite qu’à de faibles perceptions qu’ils ont le plus souvent du mal à décrypter. Imaginons un moldu et sorcier dans un même lieu hanté : le moldu lui ne ressentirait qu’une vague sensation de froid et de terreur tandis que le sorcier serait quant-à-lui capable de voir et d’entendre clairement le fantôme.
Et si par hasard vous rencontrez un moldu qui affirme le contraire, il n’y a que deux explications possibles : soit il ment, soit il s’agit d’un sorcier en plein délit de violation du code International du Secret Magique.

La manière dont procède un sorcier en fin de vie pour revenir sous la forme d’un fantôme reste très flou et encore personne jusqu’à aujourd’hui en a la certitude. Quand Harry demande à Sir Nicholas de Mimsy-Porpington dit Nick Quasi-Sans-Tête, s’il serait possible que Sirius reviennent sous la forme d’un fantôme, ce dernier lui répond clairement non. La seule explication que nous donne Sir Nicholas ici est qu’il est devenu fantôme uniquement parce qu’il avait une peur bleue de mourir.
A-t-il choisi cette option ? Le lui a-t-on imposé ? Par qui ? Une force supérieure ou son inconscient poussé par la peur ?

Je vous laisse méditer la-dessus. Sur ce, j’espère que cet article vous aura plus et vous aura permis de lever le voile sur ces êtres fascinants.

Lyne
le 14 Avril 2018

Laisser un commentaire

Fermer le menu